Le financement du Ministère des Affaires Etrangères français a permis de réaliser à Dankassari des rapports thématiques permettant la mise en place de plans d’action

  • dans le domaine de l’hydraulique : équipements à réparer et à mettre en place, formations recommandées pour les comités de gestion et de réparateurs, développement de l’assainissement (latrines),
  • pour le maraîchage, onze zones prioritaires, souvent situées près de mares semi-permanentes ont été identifiées,
  • pour l’élevage, les priorités portent sur la vaccination du cheptel, l’amélioration de l’hydraulique pastorale, le développement de l’aviculture.

Les actions de la coopération décentralisée Cesson-Dankassari se basent sur les recommandations de ces études.

Ces études permettent également aux autorités de la commune ou des services de l’Etat de mettre rapidement des projets de développement au point s’ils sont contactés par des partenaires.