Conseil aux voyageurs

Avant d’envisager un déplacement au Niger, consultez le site de conseil aux voyageurs qui met à jour les informations en fonction de la situation sécuritaire.

Des richesses touristiques remarquables assez peu exploitées

Paysages superbes, diversité culturelle, artisanat varié, hospitalité : toutes les régions du Niger pourraient développer leur tourisme. Mais seuls quelques sites sont équipés.

La région de Niamey

Outre le musée et les villages artisanaux, le spectacle des grands et petits marchés, les activités du centre culturel franco-nigérien, il y a de nombreuses excursions, le long du fleuve, qu’on peut découvrir en pirogue, ou vers des grands marchés comme ceux de Balleyara ou d’Ayorou, sans oublier les fameuses girafes de Koure qui vivent en liberté sous la protection de la population.

Le parc national du W

Situé à la frontière du Bénin et du Burkina Faso, c’est une zone magnifique où l’on rencontre éléphants, lions, antilopes, singes, et énormément de pintades, qu’on retrouve dans son assiette le soir au campement.

La région d’Agadez

C’est la plus connue des touristes, à cause des montagnes de l’Aïr, des cimetières de dinosaures, des gravures rupestres, et du désert aux dunes ensorcelantes.

Un artisanat varié

De nombreux objets artisanaux sont produits sur place : bijoux, objets en cuir, couvertures tissées, poteries.

Guide touristique

Le Petit Futé a une édition Niger.

Girafe de Koure
Girafe de Koure