Situation sanitaire précaire

Plus d’un nigérien sur deux n’a pas accès aux services de santé.
Les personnels et équipements de santé sont trop peu nombreux.
Il y avait, en 2014, 5 médecins pour 100 000 habitants. Ces statistiques sont inférieures à la moyenne des pays d’Afrique et parmi les plus faibles du monde.
Le coût de l’accès aux soins est aussi trop cher : plus de 45% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté en 2014.

Santé de la femme et de l’enfant

Le taux de mortalité maternelle est de 509 décès pour 100 000 naissances (en 2017). Le taux de mortalité infantile de 48 pour 1000 (en 2018), alors qu’il était de 136 en 1987. En 2016, 31 % des enfants ont un poids insuffisant.

Disparités régionales

La population urbaine a beaucoup plus accès aux soins que la population rurale, alors que 84% de la population vit en zone rurale.

Budget insuffisant

La part relative du budget de la santé dans le budget national atteint 7,2% en 2015 alors que l’OMS en préconise 10%.

Le gouvernement a mis en place un plan de lutte contre la pauvreté, qui comporte un volet santé.
Son efficacité est toutefois limitée par des ressources trop faibles.

Photo d'Alain Roux
Photo d’Alain Roux

Références