Un des pays les plus pauvres du monde

Le produit intérieur brut par habitant est très faible (1000 Euros par an en 2017), l’endettement est considérable.

Le niveau de vie avait chuté de 40 % entre 1980 et 2000. Depuis les progrès restent timides. A partir de l’an 2000, le pays a renoué avec la croissance, grâce à certaines années de bonnes récoltes et à l’aide internationale (plus de 6% de croissance annuelle en 2018 et 2019). Le pays reste pauvre et très endetté.

Agriculture

90 % de la population vit des activités agricoles et produit mil, légumes secs et sorgho avec des rendements très faibles. On trouve du riz seulement dans la vallée du fleuve ; de l’arachide de Dosso à Zinder ; du coton de Tahoua à Maradi. Les saisons agricoles sont brèves et irrégulières. La désertification s’accentue et l’émigration vers les villes nigériennes ou vers la cote se développe. L’augmentation de la production agricole n’arrive pas à rattraper l’accroissement très important de la population.

Elevage

Le Niger exporte de la viande, l’élevage représente 15% du PIB. Cette activité reste fragile du fait de la sécheresse.

Famines récurrentes

Dans ce contexte précaire, les mauvaises pluies et la destruction des récoltes par les criquets engendrent régulièrement des situations de pénurie alimentaire pour la population humaine et animale dans certaines zones (Agadez, Tahoua, Maradi, Diffa).

Industries

La mévente de l’uranium avec le ralentissement des programmes énergétiques nucléaires en Europe et aux Etats-Unis a ruiné la seule industrie prospère. Mais les gisements de pétrole ont commencé a être exploités depuis 2011. Il y a quelques usines de transformation ou conditionnement des matières premières locales (alimentation, cuirs et peaux), ou de transformation des matériaux importés : savonnerie et produits chimiques, brasserie, textile, petite construction mécanique.

Télécommunications

Depuis 2007, la téléphonie mobile est en très forte croissance. Le taux de pénétration était déjà 24,6 % en 2010 (0,6 % seulement pour la téléphonie fixe) et a beaucoup augmenté depuis.

Aide internationale

Les principaux partenaires économiques sont traditionnellement la France et l’Union Européenne mais les relations se développent avec notamment la Chine et la Turquie. Des efforts de mise en valeur et de conservation sont soutenus par la communauté internationale. De nombreuses ONG (organisations non gouvernementales) interviennent pour des projets très diversifiés.

Coopération inter-africaine

Le Niger est membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Photo d'Alain Roux
Photo d’Alain Roux

Références