Nos activités en milieu scolaire confirment l’intérêt des écoliers, collégiens et lycéens français pour les problèmes posés par les relations des pays du Nord avec ceux du Sud. Cet intérêt peut être le fondement d’une véritable éducation citoyenne et solidaire.

Prise de contact

Des interventions sont faites par des membres de l’Association dans les établissements scolaires qui le demandent. Autant que faire se peut, des nigériens, qu’ils résident à Rennes ou soient de passage, sont présents. Il faut prévoir une durée de deux heures. Nous introduisons la situation du Niger : géographie, histoire, économie. Nous présentons les activités de l’Association dans le domaine de l’école, de la santé, de la culture.

Nous proposons un exposé avec projection de photos, remise de documents et échanges à partir des questions des élèves. Sur le plan matériel, l’établissement doit fournir un videoprojecteur pour le branchement d’un ordinateur portable que nous apportons.

Programmes scolaires et pédagogie

Ce premier contact peut servir au lancement des « Itinéraires de découverte » dans les collèges ou des « Travaux personnels encadrés » dans les lycées. Le contenu proposé correspond aussi aux programmes d’éducation civique, juridique et sociale (ECJS) de la classe de seconde.

Vie scolaire

L’ intervention peut déboucher aussi sur l’animation d’activités de clubs favorisant les échanges avec le Niger et l’aide aux écoles de ce pays. Les activités du club qui doivent être prises en charge par les élèves peuvent se fonder sur la lecture et/ou la mise en scène de contes écrits par des élèves nigériens, une exposition de photos, la vente d’artisanat à l’occasion d’une présentation du Niger.

L’AECIN anime aussi des ateliers périscolaires.

Exemples d’actions

  • Ecole Bourgchevreuil de Cesson : en 2011 rencontre de l’AESCD avec sept classes, cross solidaire, pour fournir des kits de naissance (talc, savon, eau de Cologne) à cent nourrissons de Dankassari. Cette action a été reconduite en 2013.
  • Ecole Beausoleil de Cesson : en 2012 rencontre de l’AESCD avec l’ensemble des élèves, réalisation et vente de gâteaux par les élèves pour fournir une aide au jardin scolaire mis en place à Dankassari. Les représentants des élèves ont donné un chèque de 452 euros à Mahamadou Saidou, coordinateur de Tarbiyya Tatali au Niger lors de son passage à Cesson en juin 2012. Cette action a été reconduite en 2013 et en 2014.
  • En 2016, rencontre de Maman Chadaou avec les délégués des élèves des trois écoles de Cesson-Sévigné et grand Relais Solidaire pour Dankassari de plus de 800 élèves de Cesson. A la suite du cross près de 3000 euros ont été récoltés qui permettront de réaliser 60 tables-bancs dans trois écoles de la commune rurale de Dankassari. Une classe de CM2 de Cesson a démarré un échange de correspondance avec une classe de Dankassari. Cette action s’est poursuivie en 2017-2018 et 2018-2019.
  • Collège Bourgchevreuil de Cesson : en 2016 rencontre de trois classes de 5e autour de l’accès à l’eau à Dankassari en présence d’un étudiant de l’ANIRE spécialite en hydrogéologie et projection du film Lougou a enfin de l’eau en avant-première. Puis fin 2016 signature d’une convention entre le collège et l’AESCD et nouvelle rencontre avec trois classes de cinquième à l’occasion de la visite à Cesson de Mamane Chadaou. Un échange de correspondance avec trois collèges de la commune rurale de Dankassari se met en place et une collecte (350 euros) permet l’équipement en tables-bancs de l’école primaire de Lougou. En 2017-2018 et 2018-2019, poursuite des rencontres de classes de cinquième avec projections des films Lougou a enfin de l’eau et Un trio de filles à Dankassari.
  • Collège d’Orgères en 2019 : rencontre de 6 classes de 5es avec projections des films Lougou a enfin de l’eau et Un trio de filles à Dankassari suivies de discussions.

Autres actions éducatives

  • Collège de Betton rencontre avec des enseignants, présentation du Niger.
  • Interventions au Collèges de Betton, Cancale, école de Pacé : présentation du Niger à travers des photos.
  • Dans le cadre de la Journée de lutte contre la pauvreté, intervention au Lycée Laënnec avec diverses associations . En commun avec Aide et Action, diaporama en continu sur le Niger et vente de cartes au lycée Bréquigny. Intervention à l’ Ecole de Pacé.
  • Collège de Cancale : collecte d’argent dans le cadre d’une « course pour le Niger », qui finance le projet de bibliothèques dans les collèges de Dogon Doutchi, et correspondance avec des collégiens.
  • Lycée de Bréquigny : collecte d’argent pour le projet santé.
  • Partenariat avec le lycée Jean Jaurès de Rennes. En 2006-2008 participation a l’Opération 500 vélos pour le Niger, réparation et préparation des vélos, concert de lycéens « Solidarité avec le Niger ». A partir de 2011, soutien au cybercafé, projets d’échanges directs entre lycéens nigériens et français par internet, travail avec les lycéens sur leur représentation de l’Afrique, production par les lycéens de textes, de chansons, de videos. En 2012 exposition « Nourrir l’humanité, un défi du siècle », prêtée par la CASDEN.
  • Intervention au lycée de Cesson dans quatre classes de seconde en cours d’éducation civique, juridique et sociale. En 2010 rencontre entre les lycéens de Cesson et Echanges Afrique Insa pour un compte-rendu de leur mission à Dankassari.
  • Lycée Sain-Martin : nombreuses actions depuis 2005 telles que collecte d’argent, réalisation d’un dossier pour le journal du lycée, réunions d’information pendant la semaine des associations, séquences pédagogiques en 2008 sur le livre Lougou et Saraouniya, en 2009 sur les proverbes nigériens. En 2009, 2010 et 2011, opération « bol de riz » destiné à fournir de la spiruline aux enfants malnutris du Niger : les élèves français consomment un bol de riz à la place de leur repas usuel et l’argent économisé est donné.
  • Ecole de Plélan le Petit et lycée Saint -Joseph de Fougères, opération « bol de riz » pour fournir de la spiruline aux enfants malnutris du Niger.
Photo d'Alain Roux
Photo d’Alain Roux