Une méthode efficace pour lutter contre la pénurie alimentaire consiste à développer des cultures de contre-saison : culture de légumes ou de fruits pendant toute l’année et pas seulement pendant la saison traditionnelle de culture qui démarre à la saison des pluies à la fin du printemps et ne dure que quatre mois.

Pour contribuer au changement de mentalité nécessaire, les enseignants et les élèves sont encouragés à mettre en pratique ces cultures de contre saison dans le cadre de l’école. Le problème de l’accès à l’eau est directement lié à ce développement, un minimum d’irrigation étant nécessaire à l’arrosage des jardins pendant la saison sèche.

Un jardin scolaire est soutenu depuis 2009 par la coopération décentralisée Cesson-Dankassari. et les élèves de l’Ecole Beausoleil de Cesson-Sévigné.

Jusqu’en 2013, il était situé dans le village de Dankasssari, chef-lieu de la commune.

Depuis 2013, le jardin scolaire est situé dans le gros village de Dogontapki. Des plants de légumes (choux, aubergines, tomates ...) sont produits, les élèves fournissant la fumure. Les légumes produits sont consommés par les élèves ou vendus sur le marché pour donner des ressources à l’école (achat de fournitures). Il est associé à une pépinière de moringa.

Un deuxième jardin scolaire a été installé fin 2014 dans un village de la commune rurale de Matankari grâce au soutien de la Fondation Total. Il est lui aussi associé à une pépinière de moringa.

Enfants