La malnutrition est un problème chronique au Niger, on estime que près de 30 % des enfants nigériens en souffre à des degrés divers.

Pendant la crise alimentaire de 2005

Les enfants identifiés comme mal-nutris sévères ont été hospitalisés dans le centre de récupération mis en place par Helen Keller International (HKI) à partir de l’été 2005 . Entre aout 2005 et février 2006, 176 enfants ont été traités dans ce centre.

Tarbiyya Tatali s’est rendu compte qu’il fallait aussi prendre en charge leurs mères, elles-même mal-nutries et qui restaient près d’eux pendant leur hopitalisation. Nous avons acheté de la nourriture pour les premiers quarante-cinq jours, et par la suite Helen Keller International a pris le relais. Nous avons aussi pensé à leur offrir un morceau de savon par semaine.

Diffusion de la spiruline

Cette algue est très efficace pour lutter contre la malnutrition, notamment des jeunes enfants. Deux à cinq grammes par jour et par enfant sont suffisants. Mais son coût de revient est élevé (18 000 CFA soit 27 euros par kilo) et les nigériens ne sont pas habitués à la consommer.

Depuis le démarrage de la ferme de spiruline du RAEDD, 20 % de la production est donnée tous les mois comme aide humanitaire à l’hôpital de Dogondoutchi.

Photo d'Alain Roux
Photo d’Alain Roux