Cette action est terminée.

Les cases de santé

Le principe de fonctionnement des cases de santé est le suivant. L’état construit la case de santé, puis demande à la population de rassembler 250 euros (171 000 CFA) pour acheter des médicaments. Quand cette somme est rassemblée, l’état envoie un personnel de santé travailler dans la case. Un comité de gestion est mis en place pour percevoir l’argent des consultations. Les consultations payantes permettent de remplacer ou d’augmenter le stock de médicaments. Dans de nombreuses cases de santé, au bout d’un certain temps on manque de médicaments, ainsi leur travail est paralysé. S’il y a des épidémies (comme le paludisme) et de nombreux malades, les cases de santé s’appauvrissent. Quelquefois, le comité de gestion ne fonctionne pas bien.

Le démarrage de notre action

Sur la base de ce constat, l’Association Tarbiyya Tatali a décidé de mettre en place un plan de renforcement et de pérennisation de l’ensemble des cases de santé du département de Dogon Doutchi.

L’action a démarré dans cinq villages (Lougou, Bagaji, Angoual Saoulo, Kalgo, Koukabokoye), qui disposent d’une case de santé. Celle d’Angoual Saoulo a été construite par Tarbiyya Tatali (Les Amis du Niger). Une aide en médicaments a été apportée.

En 2006, Tarbiyya Tatali a effectué une enquête exhaustive dans l’ensemble des cases de santé du département de Dogon Doutchi, soit 67 cases pour une population de plus de 400 000 habitants.

Les résultats de l’enquête

Une case de santé couvre de 2 à 32 villages. L’estimation de la population couverte par la case de santé varie d’une localité à une autre (de 900 à 11000 habitants). La distance maximum à parcourir pour accéder à la case de santé est de 2 à 25 km selon les cases.

Les sommes en caisse vont de 16 000 CFA à 1 225 000 CFA, avec une moyenne de 232 000 CFA. 30 % cases de santé ont des réserves financières supérieures à 200 000 CFA, 33 % des cases de santé ont des réserves financières moyennes (entre 100 000 CFA et 200 000 CFA), 38 % des cases de santé ont des réserves financières faibles (en dessous de 100 000 CFA).

A la suite de l’enquête un plan d’action pour les cases de santé du département de Dogon Doutchi a été mis en place sur plusieurs années : formation des comités de gestion, aide en médicaments, formation des agents de santé à l’hygiène et formation des matrones.

Case de santé
Case de santé