Cette action est terminée.

Les stagiaires français au Niger

Depuis 2006, plusieurs étudiants et étudiantes français nous proposent d’aller effectuer un stage au Niger, dans le cadre de leurs études ou pendant leur temps libre. Ils financent eux-même leur voyage et nous leur assurons logement et nourriture bon marché sur place. Depuis des personnes récemment à la retraite ont fait la même démarche.

En 2007 plusieurs stages ont ainsi eu lieu : activités génératrices de revenus, travail sur un livre de proverbes de l’Arewa, développement des activités autour du coton.

En 2008, par exemple, onze stages ont eu lieu :

  • trois kinésithérapeutes qui ont travaillé à l’hopital de Niamey,
  • deux infirmières à l’hôpital de Dogondoutchi,
  • deux animatrices qui ont réalisé une exposition « Etre jeune au Niger »,
  • un étudiant en architecture,
  • une étudiante a fait le suivi des « classes passerelles »,
  • deux étudiants en master qui ont travaillé sur l’amélioration du fonctionnement de Tarbiyya Tatali en France comme au Niger, et le projet de conservatoire culturel de l’Arewa.

Un guide du stagiaire, basé sur le document réalisé par Marine Rétif en 2007 répondra à certaines de vos questions.

En 2010 : Echanges Afrique INSA

Cette association des élèves ingénieurs de l’INSA de Rennes réalise tous les ans un projet en Afrique. En 2010, le projet retenu est l’accès à l’eau potable à Dankassari, dans le cadre de la coopération décentralisée entre Dankassari et Cesson-Sévigné. Un groupe de 13 élèves ingénieurs ou étudiants universitaires ont effectué un stage d’un mois et demi à Dankassari en juin et juillet 2010.

En 2010, plus de 20 personnes auront effectué un séjour solidaire au Niger avec Tarbiyya-Tatali.

En 2011, des évènements dramatiques nous amènent à interrompre les séjours solidaires

Début 2011, à la suite de l’enlèvement, dans un restaurant tranquille de Niamey, et de la mort tragique d’Antoine de Léocour et de son ami Vincent Delory, ainsi que de trois militaires nigériens, Aboubacar Amankaye, Abdallah Aboubacar, et Abdou Alfari, qui tentaient de les délivrer, nous avons interrompu, nous l’espérons provisoirement, notre programme de séjours solidaires.

Lors de son enlèvement, Antoine était au Niger à titre privé, sa première visite au Niger avait eu lieu à l’été 2008 en tant que stagiaire, il avait travaillé sur le projet de conservatoire culturel de l’Arewa, plus particulièrement sur des témoignages d’anciens-élèves de l’école- mission.

Economies d’impôts

Il est important de signaler que si, avec Tarbiyya Tatali, les frais des séjours solidaires sont entièrement à la charge des stagiaires (ou de leurs proches) ce qui représente un gros effort financier, le système du recu fiscal permet un allégement des impôts l’année suivante, n’hésitez pas à le mettre en oeuvre, en nous demandant la marche à suivre.

Stagiaires 2007 au Niger
Stagiaires 2007 au Niger