Cette action est terminée.

En 2002, quand Tarbiyya Tatali rencontre Lougou, l’école est menacée de fermeture, car à peine 20 enfants y viennent assidument.

Le soutien à l’école

L’ action démarrée en 2002 consiste à nourrir le midi les enfants, souvent venus en classe des villages voisins. C’est un plein succès et 55 enfants viennent en classe tous les jours. Ils mangent du mil, du riz, des haricots et de la viande de temps en temps. Le village a pris en charge le salaire de la femme qui pile le mil consommé par les enfants et la nourriture a été achetée par le village à la suite d’un don de l’AECIN.

Depuis 2004-2005, le village a été encouragé à prendre en charge lui-même la cantine scolaire, et la fréquentation des élèves s’est maintenue. L’école compte aujourd’hui trois classes (CI (cours d’initiation, qui a lieu avant le CP), CE1 et CM2).

Grâce au programme d’appui à la lutte contre la pauvreté de la coopération canadienne, Tarbiyya Tatali a équipé l’école en manuels scolaires et outils pédagogiques confiés au comité de gestion.

L’alphabétisation des femmes

Un groupe d’alphabétisation pour les femmes a fonctionné dans le village en 2007. Les femmes y sont assidues et y affirment leur volonté d’apprendre.

Passion d'apprendre
Passion d’apprendre