Cette action est terminée.

Taribyya Tatali donne régulièrement des conférences et participe à des débats, au Niger comme en France, avec différents partenaires. En voilà deux exemples.

Table Ronde “Sarraounia et Lougou”

La table-ronde, organisée par le groupe de recherche interdisciplinaire sur « Littérature, Genre et Développement. Visions et Perspectives Nigériennes », à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Abdou Moumouni, et l’ONG Tarbiyya Tatali, en collaboration avec le Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch a réuni plus de 120 personnes à Niamey.

  • Marie-Françoise Roy, Professeur de Mathématiques et Responsable de la branche française de l’ONG et Bori Zamo, Responsable de l’ONG à Dogon Doutchi ont présenté leur livre Lougou et Saraouniya, mettant en lumière des parcours endogènes et exogènes vers Lougou et sa Sarraounia, vus sous l’angle biographique, culturel et historique et sur celui, contemporain et crucial, du développement local.
  • Mahamane Saadou, Professeur à la Faculté des Sciences a fait une présentation sur « Le Botaniste sur le terrain : rencontre entre recherche scientifique et connaissances traditionnelles ».
  • Antoinette Tidjani Alou, Maître de Conférences en Littérature Comparée, membre du groupe de recherche sur « Littérature, Genre et Développement. Visions et Perspectives Nigériennes » a fait une présentation de quelques aspects d’enquêtes sur le terrain menées à Lougou et Bagagi, sous le thème : « Politiques d’en bas : conflits du genre, conceptions du développement ».
  • Modérateur : Alhada Alkache, Maître de Conférence de la Faculté des Sciences Economiques et Juridiques.
  • Discutants : Boureima Alpha Gado, Maître de Conférences en Histoire et Fatimata Mounkaila, Coordinatrice du groupe de Recherche sur « Littérature, Genre et Développement. Visions et Perspectives Nigériennes »

Tchad, la quête de nos origines

Cette conférence organisée en partenariat par Tarbiyya Tatali et l’Espace des Sciences a eu lieu à l’Espace Ouest-France à Rennes le Mercredi 3 novembre 2004.

Le conférencier Djimdoumalbaye Ahounta, découvreur tchadien de notre ancêtre Toumaï, est Professeur Licencié de sciences naturelles et attaché au Service de Collecte, de Conservation et de Valorisation des Collections Paléontologiques du Centre National d’Appui à la recherche (CNAR) au Tchad.

L’exposé a retracé l’aventure humaine de l’équipe franco-tchadienne de Michel Brunet qui a conduit à la découverte de Toumaï (= Espoir de vie) le 19 juillet 2001 sur le site n° 226 dans le désert du Tchad. L’occasion de faire le point sur l’évolution de la recherche paléontologique et d’évoquer l’apport d’autres sciences dans la reconstitution de l’environnement ancien des hominidés dans ce pays.

Toumai
Toumai