Cette action est terminée.

Le REPTA

Le REPTA (Réseau Education Pour Tous en Afrique) regroupe des colllectiviés locales françaises et africaines, des associations (dont Tarbiyya-Tatali) et des entreprises. Il intervient au Burkina Faso et au Niger. A Bobio Dioulasso il s’occupe d’éduquer et de former les enfants des rues. Au Niger l’accent est mis sur l’accès de tous à l’éducation.

Modalités d’action au Niger

Sept « Classes de la Deuxième Chance » ont été mises en place à Moli, Akoubounou, Boumba, Tondey, Kare Kopto, Ouallam et Diagourou, dans les régions de Tillabéry et Tahoua, depuis janvier 2006. Une classe accueille une quarantaine d’ enfants de 9 à 13 ans qui ont quitté l’école où n’y sont jamais allés. Ces jeunes sont inscrits pour une scolarité de quatre ans avec pour objectifs : leur alphabétisation dans la langue du milieu, l’apprentissage de petits métiers et la poursuite des études dans le secondaire pour certains.

Partenaires en France et au Niger

Les sept classes de la deuxième chance sont financées par des régions françaises : Bretagne (2 classes), Pays de Loire (3 classes) Basse normandie (2 classes). Au Niger le suivi est assuré par le REPTA Niger et Tarbiyya-Tatali (RAEDD).

Le partenariat entre le RAEDD, l’AECIN et le REPTA s’est arrêté en 2010, avec la fin de la classe de la deuxième chance de Moli.

Boumba
Boumba