Coopération décentralisée Cesson-Dankassari à partir de 2009

La commune rurale de Dankassari est voisine de la commune de Dogon Doutchi. Elle comprend plusieurs dizaines de villages, notamment le village de Lougou ainsi que celui de Lillato, pour une population totale de 70 000 habitants environ.

Après des contacts noués en 2008, une convention de coopération décentralisée,signée par le maire de Dankassari et le maire de Cesson-Sévigné, fonctionne depuis 2009.

Les secteurs d’intervention sont les suivants :

  • éducation et la formation, notamment des filles et des femmes, la santé de la mère et de l’enfant,
  • mise en place d’un plan hydraulique et plantations de jardins et d’arbres fruitiers
  • soutien aux services municipaux notamment pour l’état-civil
  • échanges culturels

La mise en oeuvre est confiée au RAEDD et le suivi à l’AESCD.

Les actions en 2009-2010

La coopération décentralisée Cesson-Dankassari a porté sur les volets suivants.

Accès à l’eau

  • réhabilitation de l’accès à l’au potable dans le village de Dankassari

jardinage et plantation d’arbres

  • mise en valeur d’un jardin scolaire en bas fonds
  • pépinière.

Education et formation, notamment des femmes

  • mise en place de deux moulins à mil, à Lougou et Bawada Gida
  • formation d’une groupe de 14 enseignants à la responsabilité personnelle et familiale, notamment en matière d’éducation sexuelle et de lutte contre la surpopulation, achat de 400 manuels
  • formation de 10 matrones, et achat de 10 trousses
  • alphabétisation d’un groupe de 25 femmes à Goubeye

Etat-civil

  • formation de quinze agents d’état civil
  • équipement de 15 villages en registres et matériel
  • organisation d’une audience foraine pour permettre d’enregistrer les enfants non inscrits à l’état civil.

Pour l’accès à l’eau, le financement a été complété par des subventions de l’association Echanges Afrique INSA et l’agence de l’eau Loire-Bretagne.

Le Conseil Général 35 a subventionné en 2009 l’achat de spiruline pour les cases de santé de Dankassari.

Les actions en 2010-2011

La coopération décentralisée Cesson-Dankassari a porté sur les volets suivants.

Accès à l’eau

Jardinage et plantation d’arbres

Education et formation, notamment des femmes

  • trois charrettes à boeufs fournies aux matrones de villages isolés pour les évacuations en cas d’accouchement difficile à Douzou, Kamrey et Marake Rogo

Etat-civil

  • équipement de 15 villages en registres et matériel
  • organisation d’une audience foraine pour permettre d’enregistrer les enfants non inscrits à l’état civil.

Le Conseil Général 35 a subventionné en 2010 un projet d’amélioration des semences et de mise en place d’une banque céréalière.

Pour l’accès à l’eau, le financement a été complété par de nombreux partenaires.

Les actions en 2011-2012

La coopération décentralisée Cesson-Dankassari a porté sur les volets suivants.

Accès à l’eau

  • étude des besoins de l’ensemble des villages de Dankassari

Jardinage et plantation d’arbres

  • mise en valeur d’un jardin scolaire en bas fonds et soutien d’une école primaire en manuels scolaires

Education et formation, notamment des femmes

  • mise en place d’un moulin à mil à Jarkassa, formation de meuniers,
  • trois charrettes à boeufs fournies aux matrones de villages isolés pour les évacuations en cas d’accouchement difficile à Tchito, Kadandamé et Kaoura Lahma.

Etat-civil

  • équipement de 15 villages en registres et matériel
  • organisation d’une audience foraine pour permettre d’enregistrer les enfants non inscrits à l’état civil.

Le Conseil Général 35 a subventionné en 2011 un projet d’amélioration des semences par des champs écoles à Dogontapki.

Les actions en 2012-2013

La coopération décentralisée Cesson-Dankassari a porté sur les volets suivants.

Accès à l’eau

  • apres l’étude des besoins de l’ensemble des villages de Dankassari, mise en place d’un point d’eau autonome à Lougou et réhabilitation de trois forages à Karki Mallam, Dan Kéda et Maraké Toudou.

Jardinage et plantation d’arbres

Education et formation, notamment des femmes

  • mise en place d’un moulin à mil, à Karkin Malam, réparation du moulin de Lougou, formation de meuniers,
  • six charrettes à boeufs fournies aux matrones de villages isolés pour les évacuations en cas d’accouchement difficile à Koumey, Chanono, Saourin kahi, Bagnan Doutchi, Goulbi et Elguéza, dont trois financées par le remboursement des premières charrettes,

Soutien aux services municipaux de Dankassari

  • Equipement du responsable état civil : achat d’un ordinateur et formation à son utilisation
  • Equipement du chargé des affaires scolaires : achat d’une mot
  • Achat de manuels scolaires et de table-bancs au collège

Pour l’accès à l’eau, le financement a été complété par de nombreux partenaires.

Enfants de Dankassari
Enfants de Dankassari